La 4e édition de la “journée femme belle à l’intérieur et à l’extérieur” a réuni du monde à la mairie centrale de Libreville, samedi dernier. Les activités de la journée ont été lancées par Mme Carmen NDAOT, Ministre des petites et moyennes entreprises et de l’artisanat.

Le samedi 15 décembre 2018, à la Mairie centrale de Libreville, l’incubateur Ogooue Labs a pris part à la 4e édition de la journée de l’ONG “Femme belle à l’intérieur et à l’extérieur”. Le thème retenu pour cette édition était: Femme et digitale.

L’organisatrice de cette journée et présidente de l’ONG “Femme belle à l’intérieur et à l’extérieur” Mme Christine SORO a, lors de son discours de bienvenue, décrit la genèse de son organisation.Elle a également annoncé la création de “Digiwomen”. Une école de formation aux métiers du numérique dédiée exclusivement aux femmes.

Pour cette spécialiste de la communication digitale, le numérique serait une plateforme permettant l’épanouissement et le développement de la femme gabonaise et notamment africaine.

Pour Le fondateur de Ogooue Labs et directeur de l’Ecole 241, « Économiquement parlant, c’est un frein à l’évolution de la société, lorsque la femme n’est pas présente dans la recherche de solutions pour résoudre les problématiques de notre société».

Il a d’ailleurs pris des exemples de ce que les femmes sont capables de réaliser en un laps de temps dans le numérique. Prenant son intervention, il a relaté l’histoire de trois (3) étudiantes de l’Ecole 241, qui ne savaient pas manipuler un ordinateur aujourd’hui, elles se retrouvent aujourd’hui à développer des sites et des applications encore plus vite que certains de leurs collègues.

C’est dans cet optique que les deux autres intervenants et acteurs incontournables de ce secteur ont été invités à partager leur expériences et à présenter les différentes opportunités qui s’offrent aux femmes dans le numérique.

La web designer et fondatrice des Amazones du web sur Facebook, Jasmine MABE n’a pas manqué d’encourager les femmes à suivre son exemple. Elle est aujourd’hui mère au foyer et femme active sur le digital. « Ce qui pourrait empêcher la femme d’être sur internet c’est la femme elle-même. Nous sommes les artisanes de notre avenir ».

Le directeur général de la Société d’Incubation Numérique du Gabon (SING), Yannick EBIBIE NZE a répondu à la question: “Comment les femmes peuvent saisir des opportunités du numérique?”

« Le numérique aujourd’hui c’est beaucoup d’opportunités en terme de formation et d’emplois. La première chose à faire c’est déjà de mettre en place des plateformes de formation et d’accompagnement comme la société d’incubation du numérique et d’autres incubateurs ».

La journée s’est achevée par la remise de denrées alimentaires, des ateliers et mises en beauté gratuits pour le public venu nombreux. Et le rendez-vous a été pris pour l’année prochaine.